Le "bon goût" et l'Art


Ferdinand wrote
on 31 Oct 2008 17:58:35

Bravo! belle citation et excellente opportunité pour recadrer le sujet...

Restituer l'œuvre de Duchamp dans son époque et son contexte permet de mieux comprendre à la fois son importance, l'incroyable modernité d'une époque (nous sommes avant la première guerre mondiale) et le véritable ras de marée qu'il représente.

Ce n'est pas une porte qui s'ouvre mais une muraille qui s'écroule.

Et pourtant! que de régression après lui...

Comme nous l'avons vu, une relation étroite existe entre cette notion de "bon goût" et l'esthétique.

Si nous pouvons comprendre que l'art ne repose pas sur (et ne se limite certainement pas à) ces notions, elles constituent le seul critère d'évaluation d'une œuvre pour l'immense majorité du public.

Alors même que nombre d'artistes se sont libéré de cette soumission, leurs travaux continuent d'être appréciés selon ce principe.

Difficile de faire comprendre que l'art n'est pas une représentation mais "stands for itself" .
A cela il faut ajouter un autre principe de prise qui est la quantité de travail que l'œuvre laisse à supposer.

Ces deux critères sont toujours en vigueur...

Post a Comment